Cinéphile éclairant et éclaireur, Pierre Rissient fut, tour à tour, programmateur de cinéma, attaché de presse, distributeur, producteur, réalisateur…  Dénicheur de talents également puisqu’il a œuvré à la reconnaissance européenne d’Eastwood, Schatzberg, Coppola, Tarantino, l’Australienne Jane Campion, le Chinois de Hong Kong King Hu, ou encore le Philippin Lino Brocka. Dans cet ouvrage, il se livre à cet exercice délicat de la mémoire. Il revient sur ces auteurs qui l’ont construit, ces “monstres” qu’il a croisés (Walsh, Lang, Huston), ses envies de cinéma et ses petites histoires, ses réflexions sur le cinéma, il évoque également ces cinéastes de la liste noire ou ces talents tombés dans l’oubli…
 

Actes Sud (304 pages, 23 euros)