small_682186

Midi-Minuit était un cinéma parisien du Boulevard Bonne Nouvelle, spécialisé dans le cinéma fantastique et le cinéma populaire de genres : horreur et épouvante, science-fiction, péplums, films érotiques, films d’espionnage, polars, western italien... 

Mai 1962. Les kiosques à journaux affichent la photo saisissante d'un loup-garou aux prises avec une voluptueuse jeune femme. En lettres noires et rouge sang brille pour la première fois un nom appelé à la postérité : Midi-Minuit Fantastique. Tout au long des Sixties, ces trois mots magiques résonnent comme la plus intense des promesses... Fondée par Michel Caen, Alain Le Bris, Jean-Claude Romer et Jean Boullet, la toute première revue européenne consacrée au cinéma de genre s'impose comme une publication à la fois ludique, érotique et exigeante, foisonnante et avant-gardiste. En un mot : culte. Sa rédaction fédère de brillants spécialistes : Francis Lacassin, Yves Boisset, Tony Faivre... et de prestigieuses plumes d'horizons divers s'invitent ponctuellement dans ses colonnes : Félix Labisse, André Pieyre de Mandiargues, Christopher Lee... Le ton est libertaire, les racines populaires, l'inspiration surréaliste.

Cette nouvelle édition revue, corrigée et augmentée sous la direction de  Michel Caen et Nicolas Stanzick, comptera 4 tomes au total et un index général tiré à part au moment de la parution du quatrième et dernier tome. Le premier volume regroupe les six premiers numéros de la revue (qui en compte 24). Au menu : Terence Fisher, les Vamps fantastiques, King Kong, Dracula et Zaroff. Enrichi de photos et de textes inédits, il comporte aussi le DVD La Télévision des midi-minuistes qui propose plus de trois heures d'archives audiovisuelles d'époque.

Parution le 6 mars 2014 (Rouge profond, 58 euros).